Mais qui suis-je?

Je m’appelle Nicolas, passionné par nature, je suis paysan à Ginals dans le nord du Tarn et Garonne.

Né d’une passion transmise par mon père et mon grand père (paysan à Fronton prés de Toulouse), mon amour pour l’élevage et la transformation du cochon a débuté dés mon plus jeune âge. En effet, j’ai depuis toujours (sauf certains hivers passés à l’étranger), élevé et/ou transformé plusieurs cochons chaque année, toujours en famille ou entre amis.

Nous avons beaucoup bourlingué, d’abord avec mon épouse puis avec nos enfants. Nous avons eu une première ferme, puis nous avons habité à l’étranger, fait des aller-retours, pour finalement revenir où tout a commencé. C’est au cœur du Quercy-Rouergue, dans les causses situés entre Caylus, Villefranche de rouergue et Najac que ma petite exploitation vient de voir le jour, et devinez quoi? J’y élève du porc avec passion pour le transformer et vous le livrer afin que vous puissiez vous aussi vous régaler.

C’est donc après avoir rénové notre maison avec des matériaux et des processus écologiques (laine de bois, enduits chaux/chanvre, phytoépuration…), que j’ai accueilli mes premiers copains. (#copains comme cochons#)

Les porcs sont nés à Souillac, chez un collègue, passionné comme moi. Ils sont nourris avec de l’aliment issu exclusivement de l’agriculture biologique et complété par la paille, le foin du voisin et de l’herbe fraîche.

En effet, nous essayons de nous nourrir avec une alimentation biologique, car nous pensons que réduire la quantité de pesticides, insecticides et autres, ne peut être qu’un plus pour nous et pour la terre que nous empruntons à nos enfants. Et donc quoi de plus logique que de faire pareil pour mes cochons!

Ils sont donc élevés en plein air intégral, avec une cabane en bois, remplie de paille, comme abri, en cas de froid ou de forte chaleur.

Les jeunes mâles sont abattus à l’âge de 4 à 5 mois, ce sont les nourrains. Ils produisent une viande tendre, juteuse, goûteuse, peu grasse et des côtelettes à tomber par terre!!! Ils n’ont connu au cours de leur vie aucune expérience traumatisante (ni castration, ni équeutage, ni raccourcissement des canines…)

Les femelles (les coches ou les truies) sont quant à elles engraissées dans un grand parc arboré. C’est le porc que faisaient nos parents et grands parents. Elles bénéficient du même soin que leur frère mâle. Avec elle, vous goûterez de l’excellente charcuterie, des belles côtes persillées, et de la saucisse fraîche et sèche. 

img_1078

Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s